Nouveau repaire des pirates algériens

Le piratage informatique a désormais son site en Algérie. Virus,  » chevaux de Troie « ,  » bombardiers  » et autres  » grenades  » n’ont plus de secret pour les webmestres de Dz Constantine. Heureusement, les antidotes à ces calamités numériques sont fournis avec.

La pas est franchi : après s’être mise au Web, l’Algérie se met au  » hack « . Comprendre, au piratage informatique via Internet. Premier site de hackers algérien, Dz Constantine propose une liste didactique des différentes techniques d’invasion, de destruction ou de détournement d’un ordinateur par un autre. Du virus le plus simple qui vient tout saccager dans votre disque dur, au  » cheval de Troie  » qui s’insinue lentement dans la mémoire pour prendre le contrôle de votre ordinateur, tout y est. Et surtout : sont disponibles en ligne les programmes pour se défendre ou se protéger contre ces calamités informatiques.

Logiciels et poésie

L’interface – impressions rouges sur fond noir – est un peu inquiétante, à l’image des dangers qui guettent votre machine, mais légère à charger. Si certaines rubriques sont encore en construction, il y a déjà une bonne base de données sur le piratage, et en prime quelques infos sur l’Algérie et sur la ville de Constantine, dont sont originaires les créateurs du site. Enfin, une touche de poésie s’insinue entre les noms barbares de logiciels à télécharger : la rubrique  » Poèmes  » et la rubrique  » Rose  » sont réservées aux déclarations d’amour et à l’interprétation des fleurs…

Dans ce joyeux mélange, on trouve également quelques liens qui n’aboutissent pas. On peut aussi critiquer le manque d’actualisation régulière du site. D’ailleurs, les internautes ne s’en privent pas. Il n’y a qu’à voir les commentaires qui s’accumulent sur le  » Livre d’or  » et sur le  » Forum  » pour s’en convaincre. Pour un  » Super, votre site est génial « , on trouve plusieurs remarques acerbes sur la tenue des pages. Il faut dire que les visiteurs – pour la plupart des webmestres ou des férus d’informatique – constituent un public exigeant. Avec un peu d’effort, Dz Constantine pourrait bien devenir le lieu de rendez-vous de l’élite de l’Internet algérien.