Nouveau Premier ministre, Rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi : RDC, Félix Tshisekedi déroule

Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi

Le tout nouveau Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, en nommant un chef du Gouvernement et en décidant de rapatrier le corps de son père, a pris de sérieuses options de gouverner le pays, quatre mois après son accession au pouvoir.

Le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, déroule. C’est le constat qui peut être fait après ces deux décisions de taille prises, notamment la nomination d’un nouveau Premier ministre et la décision de rapatrier la dépouille de son père, Etienne Tshisekedi.

Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier ministre de l’alternance

Après quatre mois d’attente, le nouveau président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a nommé lundi 20 mai un Premier ministre. Il s’agit de Sylvestre Ilunga Ilunkamba, qui, même s’il a été proposé par l’ancien Président Joseph Kabila pour former un gouvernement de coalition, reste une personne en qui les congolais ont confiance. Même à l’international, le nouveau chef du Gouvernement inspire confiance, d’autant que le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a salué cette nomination.

Selon le porte-parole du chef de l’Etat, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, 78 ans, a été nommé en vertu de « l’accord politique » entre les coalitions de MM. Tshisekedi et Kabila. Un accord politique qui donne toute sa saveur à l’« alternance » en RDC saluée ce même lundi à Kinshasa par le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Après avoir remercié le chef de l’Etat et son prédécesseur, « qui m’a proposé comme premier ministre en m’assurant de sa confiance », le nouveau chef du Gouvernement a reconnu toute la charge qui pèse sur ses épaules.

Retour (enfin) au pays d’Étienne Tshisekedi 

La dépouille de l’opposant historique Étienne Tshisekedi est attendue à Kinshasa le 30 mai prochain. C’est ce qu’a indiqué qui se réjouit que le « Sphinx de Limete puisse enfin reposer en paix chez lui ». Cela faisait deux ans que des tractations étaient menées pour le retour en RDC de la dépouille du père de l’actuel Président, mais sans suite. Décédé en février 2017 à Bruxelles, le corps de l’opposant à Joseph Kabila était resté dans la capitale belge.

Son retour sera suivi d’un hommage national. Le vendredi 31 mai, la dépouille mortelle sera exposée au stade des Martyrs. Vient ensuite la cérémonie officielle, le samedi 1er juin, avec une grande messe célébrée au stade des Martyrs, avant l’enterrement au cimetière de la Nsele.

Ces deux décisions validées par Félix Tshisekedi sont en parfaite corrélation avec les conseils prodiguées par les chefs d’Etat français, Emmanuel Macron, et kényan, Uhuru Kenyatta, qui avait demandé à Félix Tshisekedi de prendre son indépendance. Aujourd’hui, le tout nouveau dirigeant continue de dérouler.