Nigérians, Camerounais et Marocains défendront le foot africain à Sydney

Les trois sélections élues se sont sorties plus ou moins facilement des qualifications. Aux J.O., le Nigeria défendra son titre acquis en 1996 à Atlanta.

Moins de six mois maintenant avant le début du tournoi de football des Jeux Olympiques de Sydney ! Pour la seconde fois, celui-ci sera réservé aux moins de vingt ans : une restriction qui avait réussi, il y a quatre ans, aux West, Kanu, Oliseh, Okocha et autres Ikpeba, les stars alors en herbe du Nigeria. Les Green Eagles avaient créé un précédent, en devenant la première équipe nationale de football africaine à remporter une compétition internationale.

L’équipe 2000 s’est pourtant qualifiée in extremis pour le voyage australien, ne devançant des Angolais convaincants qu’à la différence de buts.

Second qualifié, le Cameroun des Lions Indomptables a eu la partie plus facile face à leur second sud-africain. Les  » Lionceaux  » ont honoré le récent titre africain de leurs aînés, en emportant aisément leur dernier match contre de très pâles Ghanéens.

Le Maroc enfin, champion d’Afrique en 1997, a triomphé d’une sélection ivoirienne qu’on disait redoutable à l’orée du tournoi pré-olympique… et qui l’a été, mais pas suffisamment pour s’imposer face à la solidité du fond de jeu chérifien.

Chacune de ces trois équipes est un prétendant potentiel au titre olympique, avec un net avantage cependant pour le Nigeria, au moins sur le papier. Cela serait si beau que le rêve continue…