Nigeria : Yar’Adua pourrait subir les affres de la justice, mais il ne les fera pas subir à Obasanjo

« Je quitterai mes fonctions immédiatement », a déclaré à l’AFP, vendredi dernier, le président nigérian Umaru Yar’Adua qui pourrait voir sa victoire aux élections présidentielles de 2007 remise en cause. L’opposition nigériane a demandé à la justice d’annuler le scrutin. Dans un autre entretien exclusif accordé au Financial Times, le week-end dernier, il indique qu’il ne traduira « jamais » son prédécesseur Olusegun Obasanjo, dont la fille vient d’être arrêtée pour corruption, devant la justice. Une perte de temps et d’énergie, selon le nouveau président nigérian.