Nigeria : violents affrontements entre l’armée et la secte Boko Haram

Vingt membres présumés de la secte islamiste Boko Haram auraient été tués ce dimanche, dans le nord-est du Nigeria, après un affrontement avec l’armée, d’après l’AFP. Un chiffre démenti plus tard par un porte-parole de la secte, qui parle de « morts civiles », uniquement. Boko Haram, qui milite pour l’avènement d’un Etat islamique, a fait savoir qu’elle poursuivrait sa lutte. Depuis l’été 2009, les attentats à la bombe et les attaques à main armée de la secte ont fait plus de 1000 morts dans le pays.

Lire aussi :

 Nigeria : l’escalade de la violence se poursuit