Nigeria : une fille de 13 ans arrêtée avant de commettre un attentat-suicide

La police nigériane a arrêté une jeune fille de 13 ans munie d’une ceinture d’explosifs, à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria, peu après un double attentat-suicide mené par deux femmes.

Les jeunes filles de plus en plus impliquées dans les attentats au Nigeria. La police nigériane a arrêté une jeune fille de 13 ans munie d’une ceinture d’explosifs, à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria. Une arrestation intervenue juste après le double attentat sanglant, au marché de Kano, la plus grande ville du Nigeria, mené par deux femmes kamikaze, qui a fait quatre morts.

La jeune fille en question s’est présentée dans un dispensaire de la banlieue de Kano, mercredi, quelques heures après le double attentat commis par les deux femmes kamikazes. « Les gens sur place ont appelé les forces de l’ordre, qui ont trouvé des explosifs sur elle destinés à un attentat-suicide », selon la police. Ce n’est pas la première fois qu’une jeune fille est arrêtée avant de commettre un attentat. Le groupe terroriste Boko Haram est soupçonné d’être derrière ces attentats. La secte implique de plus en plus les jeunes dans ses sanglantes attaques.

Depuis 2009, Boko Haram multiplie les attaques dans le nord du Nigeria, massacrant des populations dans des villages entiers, poussant des milliers de personnes à fuir dans les pays voisins, tels que le Cameroun. Là aussi, la vie qui attend les déplacés est rude. Ces derniers s’entassent dans des camps de fortune.