Nigeria : un salaire pour les chefs religieux afin de lutter contre l’insécurité


Lecture 2 min.
Imams du Nigeria
Imams du Nigeria

Le président du comité de l’initiative des imams du FCT, Tajuddeen Adigun, a appelé le gouvernement fédéral à inclure les imams et autres chefs religieux dans la lutte contre l’insécurité dans le pays. Adigun a lancé cet appel lors de la 17ème conférence extraordinaire des imams du FCT sur le thème : « L’unité des imams en tant que force de la Oummah et de la nation sécurisée ».

Le Nigeria, comme la plupart des pays de la bande sahélo-saharienne, est confronté à une insécurité sans précédent, en raison de la présence des groupes terroristes sur ses terres. Ainsi, le président du comité de l’initiative des imams du FCT, Tajuddeen Adigun, a appelé le gouvernement fédéral à inclure les imams et autres chefs religieux dans la lutte contre l’insécurité dans le pays. Adigun a lancé cet appel lors de la 17ème conférence extraordinaire des imams du FCT sur le thème : « L’unité des imams en tant que force de la Oummah et de la nation sécurisée ».

Le religieux islamique a souligné que les gens écoutent davantage les chefs religieux que les politiciens, déclarant que ce n’est pas trop si le gouvernement décide de payer des salaires aux chefs religieux pour maintenir la paix. Il a déclaré : « La réalité est que les gens croient et écoutent leurs imams bien plus que les politiciens. Il ne s’agit pas de sous-estimer la position des politiciens, car Allah leur a remis le pouvoir. Cependant, les politiciens ne devraient pas sous-estimer l’influence des imams. Si le gouvernement décide de payer des salaires aux chefs religieux afin de maintenir la paix, ce n’est pas un geste de trop ».

« Quand je dis chefs religieux, je veux généralement inclure les chefs religieux non musulmans, car toutes les religions ont une influence sur leurs fidèles. À FCT, je peux vous dire que nous avons tellement d’exemples de calamités que lorsque 75% des imams prononcent des sermons uniformes du vendredi, cela calmera la situation », a précisé Tajuddeen Adigun, qui a également exhorté les imams à jouer un rôle dans la lutte contre l’insécurité même si le gouvernement refuse de les reconnaître.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter