Nigeria : un homme brûlé vif pour avoir volé une soupe

Au Nigeria, un homme a été brûlé vif par la foule après avoir volé un pot de soupe, ont annoncé ce lundi les médias locaux.

L’appel du ventre peut conduire à la mort. Un Nigerian l’a appris à ses dépens. En effet, ce lundi, un homme a été poignardé et brûlé vif par la foule pour avoir volé un pot de soupe dans le sud du Nigeria. Son cadavre a été retrouvé devant une école, dans la ville portuaire de Calabar au sud du pays.

La victime, attirée par l’odeur de la soupe avec trois autres de ses camarades, a pénétré dans la cuisine de la résidence privée avant de s’emparer du pot de soupe et de prendre la fuite. Alertés par les cris de la femme qui se trouvait dans la cuisine, les voisins se sont lancés à la poursuite du jeune homme. Réussissant à le rattraper, il l’ont attaqué à la machette avant de le brûler vif.

Selon les habitants de la ville, le défunt est un coutumier des faits, « ce n’est pas la première fois qu’ils viennent voler dans notre résidence. La semaine dernière, ils ont enlevé la batterie de la voiture d’un voisin », a déclaré un habitant excédé par tous ces vols. La police a condamné le meurtre précisant que « tout suspect est innocent jusqu’à preuve du contraire ».

Se faire justice soi-même est monnaie courante au Nigeria, où des milices anti-crime ont été créées dans le sud afin de soutenir la police nigériane. Ainsi des gangs de civils servent d’hommes de main politique entraînant des avertissements de groupes de défense des droits de l’Homme.