Nigeria : Stripe rachète Paystack pour 200 millions de dollars

Paystack, une start-up basée à Lagos au Nigeria appartient désormais à Stripe, entreprise américaine d’origine irlandaise. Les deux entreprises ont en commun le fait qu’elles proposent une manière très simple d’incorporer des services de paiement dans une transaction en ligne ou hors ligne, à travers une API.

Grâce à sa stratégie de fusions et acquisitions, Stripe compte bien se développer et atteindre de nouvelles zones géographiques. En effet, au début de l’année, l’entreprise faisait savoir qu’elle avait bénéficié d’un financement de 600 millions de dollars (environ 320 milliards FCFA) de plus. Cette somme lui permettra principalement d’accroitre la portée de ses services de paiement axés sur l’API.

Paystack destiné à devenir plus grand

Selon les derniers chiffres, Paystack totalise presque 6.0000 clients. Ils sont composés d’entreprises de tailles plus ou moins grandes, de sociétés qui gèrent des paris en ligne, etc. Selon les informations données par Stripe et Paystack, cette dernière continuera à fonctionner de façon totalement indépendante.

En matière d’économie numérique, il faut reconnaitre que le Nigeria a une longueur d’avance sur de nombreux pays du continent. Récemment, le portail et l’application mobile de Digital Nigeria avaient été lancés par le ministre nigérian de la Communication. L’objectif est de permettre aux Nigérians d’avoir de nouvelles compétences numériques de pointe. L’acquisition de Paystack par Stripe laisse augurer de retombées positives pour le Nigeria.