Nigeria : six personnes tuées dans un attentat-suicide de Boko Haram

Au moins six personnes ont péri, ce vendredi, dans un attentat-suicide de Boko Haram, à Maiduguri, dans le nord du Nigeria.

Boko Haram poursuit ses attaques meurtrières dans le nord du Nigeria. Au moins six personnes sont mortes, ce vendredi 23 octobre 2015, dans un attentat-suicide perpétré par l’organisation terroriste nigériane, à Maiduguri, fief du groupe armé, dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé les services de secours locaux. L’attentat mené par un kamikaze, qui s’est fat exploser dans une mosquée, à l’heure de la prière du matin, a fait au moins dix-sept blessés, a indiqué l’Agence nationale de gestion des urgences (Nema).

Depuis 2009, Boko Haram a fait plus de 17 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes à fuir le nord du Nigeria, régulièrement en proie aux attaques meurtrières du groupe terroriste. Bien qu’elle soit traquée par l’armée nigériane, mais aussi par les troupes tchadiennes, camerounaises et nigériennes, l’organisation terroriste a démontré plus d’une fois sa capacité à combattre sur plusieurs fronts. Elle commet en effet régulièrement des attentats au Niger, au Tchad ou encore dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

Pas plus tard que mercredi, Boko Haram a tué huit villageois dans l’Extrême-Nord du Cameroun. Le raid s’est produit au village de Doulo, faisant aussi neuf blessés, selon un responsable local. Cette région camerounaise n’est en effet pas épargnée par le groupe terroriste qui y mène souvent de sanglantes attaques malgré le déploiement de l’armée.

Le Président du Nigeria Muhammadu Buhari avait promis, lors de son investiture en mai dernier, de débarrasser son pays du groupe terroriste. Mais tout porte à croire que la tâche s’avère plus ardue que prévue. Boko Haram, dirigé par le féroce Abubakar Shekau, reste toujours imprévisible dans ses attaques et continue de faire couler le sang sur son passage.