Nigeria : quatre morts dans une nouvelle attaque de Boko Haram

Au moins quatre personnes ont été tuées, ce samedi 4 avril, dans l’attaque du marché d’un village du Nigeria près de Maiduguri, dans le nord-est du pays attribuée au groupe terroristes de Boko Haram.

Nouveau drame au Nigeria où au moins quatre personnes ont été tuées, ce samedi 4 avril, dans l’attaque du marché d’un village près de Maiduguri, dans le nord-est du pays, attribuée au groupe terroristes de Boko Haram.

Plusieurs hommes armés, présumés membres de Boko Haram ont fait irruption dans le village de Kayamla, situé à 20 kilomètres de la capitale de l’Etat de Borno, Maiduguri. Les assaillants ont ouvert le feu sur un marché, tuant quatre commerçants. Ils ont en outre pillé des magasins d’alimentation et ont emporté du bétail avant de s’enfuir dans la brousse.

Cette attaque survient après celle de vendredi contre une gare routière et qui avait fait au moins 10 morts. Alors que l’opinion pensait qu’avec l’élection nouvelle de Muhammadu Buhari à la tête du Nigeria allait créer une accalmie, il n’en est rien, puisque le groupe terroriste nigérian, poursuit ses exactions, ne faisant pas de différence entre musulmans au chrétiens au pouvoir, ou comme cible, car selon des témoignages, les commerçants abattus seraient des musulmans.

Encore un fois, Boko Haram démontre sa capacité de nuisance avec ces assauts répétés contre la population nigériane qui a assigné une lourde mission au Président Buhari, qui en est lui-même conscient : celle d’éradiquer le groupe terroriste qui a fait beaucoup souffrir le peuple nigérian, en exécutant notamment plus de 15 000 personnes depuis 2009. Boko Haram dirigé par Abubakar Shekau est annoncé très affaibli par les autorités tchadiennes, camerounaises et nigériennes dont les armées sont en train de mener une guerre sans merci contre le groupe terroriste.