Nigeria : Masenengen, l’histoire incroyable de la plus jeune maman

La Péruvienne Lina Medina Vásquez, a été la plus jeune maman de l’histoire au monde, ayant donné naissance le 14 mai 1939, à l’âge de 5 ans, 7 mois et 17 jours. Ce record mondial était précédé par un cas similaire en Inde (6 ans, 7 mois et 27 jours), en juin 1932. Mais, la Nigériane Masenengen, 10 ans, qui a accouché d’une petite fille dans un hôpital de Makurdi, le 5 août 2019, dans l’État de Benue, avait également fait sensation.

Une histoire inédite, qui a défrayé la chronique, faisant d’une gamine tristement célèbre au Nigeria. La mineure, Masenengen, qui a perdu son père juste après sa naissance, a été abandonnée à l’hôpital général de la région de North Bank à Makurdi, un dimanche soir. Sa mère aurait été mariée à un autre homme dans un village éloigné et depuis, la fille avait survécu à la merci de la rue.

L’état de la jeune mère à l’hôpital a attiré des sympathisants, alors même qu’elle pleurait de manière incontrôlable, après avoir eu des spasmes de travail pendant trois jours, avant d’être conduite à l’hôpital. Alors que l’affaire faisait grand bruit avec le nombre de curieux qui montait en flèche, un individu bienveillant du nom de Ukan Kurugh, populaire pour ses œuvres humanitaires, a pris des mesures qui ont donné des résultats positifs.

Ukan Kurugh a confié que peu de temps après avoir entendu l’histoire, il s’est précipité à l’hôpital. En accord avec le personnel et les proches venus assister la fille, il a demandé son transfert dans un établissement hospitalier de la Fondation de la rue Konshisha. « À 1h00 du matin, elle a été déplacée de l’hôpital général à celui de la Fondation, et en moins d’une heure, elle a accouché d’une petite fille pesant 2,5 kg par césarienne », selon la source hospitalière.

À 10 ans, Masenengen, entre dans l’histoire de la maternité au Nigeria. Elle est désormais la plus jeune maman du pays le plus peuplé d’Afrique, avec environ 214 028 302 habitants. C’est dans le camp qu’elle a été violée et enceintée. L’identité de l’homme qui a engrossé l’enfant n’est toujours pas connue, mais il a été établi que Masenengen avait été violée à plusieurs reprises avant qu’elle ne soit accueillie.

Même si sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille, Masenengen semble redonner un sens à son existence, depuis cette triste histoire. Elle mène désormais une vie paisible avec les siens, espérant un avenir meilleur.