Nigeria : début de l’offensive terrestre des troupes tchadiennes contre Boko Haram


Lecture 1 min.
arton45740

Après être entrée au Nigeria, l’armée tchadienne a débuté, ce mardi, son offensive terrestre contre Boko Haram.

L’armée tchadienne poursuit sa traque contre Boko Haram. Elle a débuté, ce mardi 3 février 2015, son offensive terrestre contre les terroristes nigérians. Après de violents combats avec ces derniers, à la frontière Cameroun et le Nigeria, elle a réussi à pénétrer dans la localité de Gamboru où était retranché le groupe armé.

Un peu plus tôt dans la journée, les médias locaux du Niger annonçaient qu’une partie des troupes tchadiennes sont aussi positionnées, depuis lundi, à la frontière du Niger, avec le Nigeria, où elles peuvent désormais entrer sans difficulté pour combattre les terroristes nigérians. « Un contingent d’environ 400 véhicules est positionné de Mamori à Bosso », deux bourgades de l’est nigérien, qui ne sont séparées du Nigeria que par une rivière, la Komadougou Yobé, annonçait la radio privée Anfani basée à Diffa. « Les eaux de cette rivière ayant fortement baissé, à l’heure actuelle, les soldats tchadiens peuvent entrer sans problème au Nigeria avec leur arsenal », selon cette source sécuritaire.

Le Tchad est bien décidé à prendre le taureau par les cornes depuis qu’il a compris que ses frontières étaient sérieusement menacées par Boko Haram. De son côté, l’Union Africaine, qui considère que les terroristes nigérians menacent la sécurité de l’Afrique, a appelé au déploiement d’une force régionale de 7 500 hommes pour faire face à Boko Haram, lors de son dernier sommet à Addis-Abeba, consacré au groupe terroriste et à Ebola.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter