Nigeria : les excuses de l’Afrique du Sud après la vague de xénophobie

Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa

Suite aux récentes attaques xénophobes à Johannesburg et environs, l’Afrique du Sud a présenté ses excuses au Nigeria par le biais de Jeff Radebe, en visite à Abuja.

Les autorités sud-africaines ne sont pas restées muettes face aux réactions de certaines nations africaines suite aux récents cas de xénophobies dans leur pays. Une mission dirigée par l’ancien ministre sud-africain Jeff Radebe est chargée de se rendre au Nigeria, au Sénégal, au Niger, au Ghana, en Zambie, en RDC et en Tanzanie pour présenter les excuses de l’Etat sud-africain à ces nations.

Ces nations avaient violemment réagi face aux violences xénophobes qui ont fait 12 morts et touché plusieurs de leurs ressortissants en terre sud-africaine. Le Nigeria est la première nation a accueillir Jeff Radebe et sa délégation. Au cours de la rencontre, l’émissaire sud-africain  a déploré les faits, puis présenté les « sincères excuses » de Cyril Ramaphosa à Muhammadu Buhari, Président du Nigeria. « Ces évènements ne représentent pas les valeurs que nous défendons », a-t-il avoué.

A lire : Xénophobie en Afrique du sud : rapatriement de 600 ressortissants nigérians

Le Président nigérian Muhammadu Buhari, qui avait exigé le rapatriement des ressortissants de son pays a rassuré Jeff Radebe et sa délégation. Il leur a promis une consolidation des relations entre les deux pays.