Nigeria: le parti au pouvoir choisit le successeur de Obasanjo

Le Parti démocratique des peuples du Nigeria (PDP), au pouvoir, a élu dimanche le gouverneur Umar Musa Yar’adua, de l’Etat de Katsina (nord), comme candidat du parti pour les élections générales de 2007.

Lors d’une convention spéciale ouverte samedi et qui a duré tout au long de la nuit à Eagle Square, à Abuja, la capitale fédérale, le taciturne Umar Musa Yar’adua a été élu avec 3.024 voix, battant de loin l’ex-collaborateur du président et homme d’affaires, Rochas Okorocha, deuxième avec 372 voix.

L’ex-conseiller national à la Sécurité du président Olusegun Obasanjo, Aliyu Muhammed Gusau, vient en troisième position avec 271 voix, suivi de l’ex-ministre de l’Information, Jerry Gana, avec 165 voix. L’émergence de Yar’adua a été saluée par les fidèles du parti par une joie mesurée, conséquence de la bataille politique et des négociations dures menées avant l’élection.

Les autres gouverneurs se sont retirés de la course

Tout était en place pour assurer la victoire de Yar’dua quand les huit gouverneurs qui devaient disputer les élections primaires avec lui ont été persuadés de se retirer par la présidence, tandis que le Forum des gouverneurs l’a également soutenu comme candidat du « consensus » pour les primaires.

Dans son mot de remerciement, Yar’adua a dit que s’il était élu président, il poursuivrait les réformes économiques lancées par l’administration de Obasanjo ainsi que la guerre contre la corruption. « C’est une joie pour moi et pour tous les Nigérians que le plus grand parti d’Afrique ait une fois de plus démontré la volonté des Nigérians à consolider la démocratie », a-t-il dit.

Yar’adua, descendant d’une célèbre famille politique, a salué « les qualités d’hommes d’Etat et la solidarité de ses collègues gouverneurs » qui ont choisi de se désister à la dernière minute, mais aussi le président Obasanjo qui, pense-t-on, l’a choisi comme dauphin, pour son patriotisme, ses qualités d’homme d’Etat, son courage et son amour pour le Nigeria et son peuple ».

Lors de l’élection présidentielle d’avril 2007, Yar’adua sera opposé notamment à l’ancien dirigeant militaire, Muhammadu Buhari, qui devrait gagner l’investiture au sein du All Nigeria People’s Party (ANPP) et le vice-président Atiku Abubakar, le favori du parti Action Congress (AC).

Obasanjo éventuellement à la tête du Conseil de son parti

La constitution du Parti démocratique des peuples (PDP) du Nigeria a été modifiée pour permettre éventuellement au président Olusegun Obasanjo de devenir président du Conseil (BOT) après son départ du pouvoir. Cette modification a été effectuée par les délégués présents à la convention spéciale du parti, samedi, à Abuja, la capitale fédérale.

En vertu de cet amendement, le BOT sera présidé, soit par un ex-président adoubé par le parti soit par un ancien président national du parti qui se serait distingué par les services rendus au parti, ou par une personne qui a contribué au développement du parti et dont l’intégrité a été prouvée.

M. Obasanjo devrait se retirer du pouvoir le 29 mai 2007, après avoir accompli les deux mandats de quatre ans chacun autorisés par la Constitution. Le BOT, actuellement présidé par un fidèle du parti, Tony Anenih, est le principal organe consultatif du parti.