Nigeria : le choléra tue six personnes dans le nord

Six personnes ont péri à cause du choléra dans le nord du Nigeria. La maladie apparaît souvent dans la région en raison de la saison des pluies.

L’épidémie de choléra gagne du terrain dans le nord du Nigeria. Six personnes en sont mortes cette semaine, dans le village de Kafin Dalawa, dans l’Etat de Kano, selon Abubakar Labaran Yusuf, commissaire de l’Etat à la Santé, tandis qu’une ONG locale portait le bilan à seize morts. Il a précisé que ces six personnes sont décédées, sur 46 cas enregistrés.

Des équipes ont été envoyées décontaminer les eaux de source et distribuer des médicaments. Mais selon une organisation caritative locale, ISMA Medicare Initiatives, la maladie menace de s’étendre si rien n’est fait. « Nous avons enregistré 16 morts dans la flambée de choléra des six derniers jours qui a jusqu’à présent contaminé 701 personnes, dont 20 cas graves », d’après Surajo Alkassim de ISMA Medicare Initiatives.

D’après l’ONG, « la flambée est en train de tourner à la pandémie dans la zone parce que des patients viennent en groupe de villages voisins ». Durant la saison des pluies, le choléra, très contagieux, qui se transmet notamment par l’eau ou des aliments souillés via une bactérie qui se propage dans le système digestif, apparaît très fréquemment. Mais faute de traitement, la maladie peut tuer très rapidement. Les symptômes sont de violentes diarrhées, avec parfois des vomissements qui provoquent une forte déshydratation.