Nigeria : la réouverture des frontières encore reportée

Le Président nigérian, Muhammadu Buhari

Fermées de manière unilatérale, depuis le 20 août 2019, la réouverture des frontières nigérianes ne semble pas être à l’ordre du jour. Muhammadu Buhari a procédé à l’annonce de quelques nouvelles conditions qui risquent de rallonger la durée de fermeture.

Selon des déclarations faites par le Président nigérian, Muhammadu Buhari, « lorsque la plupart des véhicules transportant du riz et d’autres produits alimentaires à travers nos frontières terrestres sont interceptés, nous trouvons des drogues dures et bon marché. Cela a des conséquences terribles pour n’importe quel pays. Nous sommes en fait les plus grandes victimes ». Suite à cela, il a réaffirmé que la réouverture des frontières ne sera pas à l’ordre du jour tant que le Nigeria n’aura pas mis de l’ordre dans la situation décriée.

Le Nigeria se porte bien

A en croire les propos de Buhari, à Londres, au cours de la rencontre UK-Africa Investment Summit 2020, le Nigeria se porte assez bien depuis la fermeture des frontières. Les agriculteurs, surtout ceux qui cultivent le riz ont à présent un marché pour écouler leurs produits. S’adressant à son homologue du Ghana, Nana Akufo-Addo, le Président Buhari a déclaré : « Nous sommes aussi préoccupés par les drogues dures et les armes. Une fois que le comité présentera ses recommandations, nous allons nous asseoir et les analyser pour décider de la suite ».

En attendant, la réouverture des frontières attendue pour janvier 2020 n’aura donc pas lieu.