Nigeria : la police torture pour voler de l’argent

La corruption, largement répandue au sein des forces de police nigérianes, alimente les abus commis contre les citoyens ordinaires et nuit gravement à l’État de droit au Nigeria, a déclaré Human Rights Watch publié mardi. L’ONG révèle l’existence d’affaires impliquant des personnes arrêtées, torturées voire tuées au cours de leur garde à vue, faute d’avoir versé de l’argent à la police. Le rapport s’appuie sur des entretiens avec plus de 145 victimes et témoins de la corruption de la police au Nigeria. Human Rights Watch a appelé le Nigeria à ouvrir une enquête indépendante et à mettre en cause la responsabilité des officiers.