Nigeria : l’ex-Président Obasanjo poursuivi

L’ancien Président nigérian Olusegun Obasanjo va être poursuivi en justice pour avoir publié une autobiographie critique envers le pouvoir, qui faisait l’objet d’une plainte devant les tribunaux.

L’ancien Président Olusegun Obasanjo est au cœur de l’actualité nigériane. Il va être poursuivi pour avoir publié une autobiographie critique envers le pouvoir, et qui faisait l’objet d’une plainte devant les tribunaux, a déclaré une juge de la Haute Cour d’Abuja. L’autobiographie en question fait trois tomes, dont les bonnes feuilles ont fait la Une de la presse, cette semaine. Elle est très critique envers l’actuel Président Goodluck Jonathan, surtout, candidat à sa propre succession à l’élection de février 2015, et plusieurs autres personnalités politiques.

Dans son livre, il s’en prend très violemment à Goodluck Jonathan, son ancien poulain, qu’il a soutenu comme candidat à la Présidence après la mort de l’ex-chef de l’Etat, Umaru Musa Yar’Adua, en 2010. Dans des extraits publiés dans la presse nigériane, cette semaine, il estime que Muhammadu Buhari, lui aussi un ex-dictateur militaire, possible candidat de l’opposition face à Goodluck Jonathan, en février, ferait « un dirigeant fort, quasi-inflexible, courageux et déterminé ».

Des propos qui ont heurté le pouvoir. La juge Valentine Ashi, de la Haute Cour du territoire de la capitale fédérale, estime que l’ex-Président a enfreint une décision de justice qui empêchait la publication du livre tant qu’une plainte visant son contenu n’avait pas encore été traitée. « Tant que cette affaire n’a pas été jugée, aucune partie n’est autorisée à publier ou à commenter le contenu du livre, a déclaré la juge. M. Obasanjo doit démontrer pourquoi il ne devrait pas être puni pour le contenu de son livre et réparer ce qu’il a abusivement fait », a-t-elle ajouté.

De leur côté, l’ancien chef d’Etat et ses avocats ont 21 jours pour faire appel et d’ici là, les livres doivent être retirés de la circulation, a ordonné la juge. L’avocat de l’ex-Président, Realwon Okpanach, a assuré que son client allait faire appel et faire valoir que le livre était sorti en novembre, avant la plainte qui n’a été déposée qu’en décembre. L’ancien Président Obasanjo a dirigé la junte militaire qui a contrôlé le Nigeria entre 1976 et 1979, avant de devenir en 1999 le premier Président démocratiquement élu à la fin des dictatures militaires.