Nigeria : l’attaque kamikaze d’une adolescente fait 12 morts

Une jeune fille de 15 ans a commis ce jeudi une attaque kamikaze dans une mosquée de Malari, un village du nord-est du Nigeria. Cette attaque a fait 12 victimes selon un bilan encore provisoire.

Nouvel attentat kamikaze au Nigeria. Une adolescente âgée d’à peine 15 ans s’est fait exploser dans une mosquée de Malari, un village situé au nord du Nigeria. Selon un bilan encore provisoire, l’attaque aurait tué 12 personnes. L’annonce a été faite ce vendredi par un milicien qui combat Boko Haram auprès de l’armée et d’un témoin.

L’adolescente s’est rendue ce jeudi dans le village, au moment de la prière. Dès son arrivée dans la mosquée, elle a été repérée par les fidèles. Cette jeune fille ne faisait pas partie du village, de ce fait, elle a immédiatement attiré tous les regards. Selon un habitant de Malari, « quand elle a été repérée près de la mosquée, on lui a demandé de partir ». Faisant mine de partir, la jeune fille a attendu le début de la prière pour à nouveau faire irruption dans la mosquée et se faire exploser.

L’attentat n’a pour l’heure pas été revendiqué mais il porte les traces du groupe terroriste Boko Haram qui sévit dans le pays. Ce groupe a déjà par le passé utilisé de jeunes filles pour commettre leurs attaques sanglantes, notamment dans des marchés, des gares routières. En janvier dernier, une jeune fille a tué 19 personnes dans une attaque suicide. Un mois plus tard, un enfant de sept ans avait tué cinq personnes en faisant exploser sa ceinture d’explosif en plein marché.

Le village de Malari, se situe dans l’Etat de Borno, où Boko Haram y commet de nombreuses exactions. Cet attentat-suicide survient au lendemain d’une série d’attaques sanglantes qui ont fait 145 morts dans le nord du Nigeria. Depuis l’arrivée au pouvoir du Président nigérian Muhammadu Buhari, en mai dernier, les attaques de Boko Haram se multiplient.