Nigeria : l’attaque de Boko Haram contre Baga n’aurait fait « que » 150 morts, selon l’armée

L’armée nigériane a indiqué que le nombre de victimes de Boko Haram au cours de son offensive contre la ville de Baga, au nord-est du pays, serait de 150 morts.

Le nombre de victimes de Boko Haram lors de son assaut sur la ville de Baga, au nord-est du Nigeria, n’aurait pas dépassé 150 morts, selon l’armée nigériane. « Ces chiffres incluent plusieurs terroristes armés qui ont été tués dans l’affrontement les ayant opposés aux troupes de l’armée », a indiqué le porte-parole de la Défense nigériane, Chris Olukolade, rapporte Anadolu Agency.

Témoins oculaires

Les villageois de la région auraient déserté leur maison longtemps avant l’attaque de la secte islamique, toujours selon Chris Olukolade.

« Les chiffres donnés par les sources qui affirment être des témoins oculaires doivent être des estimations extrêmement exagérées », a-t-il poursuivi. Pourtant, des informations concordantes avaient fait état de 2 000 morts dans ces attaques qui ont débuté le 3 janvier dernier.

Reste à savoir si l’armée nigériane n’est pas dans la même logique de communication qui l’avait poussée à annoncer la libération des plus de 200 lycéennes enlevées à Chibok, alors qu’il n’en était rien.