Nigeria : « L’armée n’est pas dépassée par Boko Haram », selon les autorités


Lecture 2 min.
arton38027

Le ministère de la Défense a démenti ce jeudi les rumeurs selon lesquelles l’armée nigériane a pris la fuite face aux éléments de Boko Haram, lors d’une attaque dimanche dans le nord. Les autorités ont également prévu de combattre la désinformation dans les médias étrangers, qui critiquent régulièrement l’inefficacité des troupes nigérianes face aux insurgés.

Le ministère de la Défense a tenu, ce jeudi, à mettre fin aux rumeurs selon lesquelles les soldats nigérians se seraient enfui face aux éléments de Boko Haram qui ont mené dimanche une nouvelle attaque dans l’Etat de Borno, dans le nord du pays. C’est le village de Mafa qui avait en effet ce jour-là été la cible de l’attaque dans laquelle 29 personnes ont été tuées. La veille, à Maiduguri, la capitale de l’Etat, une nouvelle attaque a fait 35 morts et 39 victimes supplémentaires dans le village voisin. Mais selon des témoins et un sénateur de la région, les soldats nigérians déployés dans Mafa, auraient fui lorsque l’attaque avait débuté dimanche.

Affirmations que les militaires ont réfutées. D’ailleurs le porte-parole du ministère de la Défense, Chris Olukolade, en a profité pour dénoncer ce jeudi les « déclarations incendiaires de personnes haut placées dans le gouvernement et des commentateurs dans le pays et en dehors, qui ont fait constamment des remarques fausses et trompeuses pour décrire le tempérament de nos troupes ». Ils visaient particulièrement les médias qui ont rapporté à de nombreuses reprises comment les soldats nigérians avaient tendance à fuir face aux combattants de Boko Haram, souvent mieux équipés.

Mais le porte-parole du ministère de la Défense a assuré que « l’armée nigériane ne peut en aucun cas être dépassée par les insurgés ». Selon plusieurs médias locaux, le ministre nigérian de l’Information se verra prochainement attribuer 300 millions de naira (1,3 million d’euros) pour combattre la désinformation propagée par des médias étrangers, particulièrement concernant les attaques de Boko Haram.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter