Nigeria : il meurt après avoir été violé par ses six femmes

Uroko Onoja, businessman d’une trentaine d’année, est mort après avoir été violé par ses six femmes, dans la province d’Ogbadibo, selon le Nigeria DailyPost. La police a interpellé deux de ces épouses.

Gare à la jalousie des femmes. Elle peut conduire à la mort. Uroko Onoja en a fait les frais. Ce businessman d’une trentaine d’années est décédé après avoir été violé par ses six épouses dans la province d’Ogbadibo, dans le sud du Nigeria, rapporte le NiegeriaDailyPost.

Immensément riche, Uroko Onoja était connu de tout son village. Son calvaire débute mardi 24 juillet à trois heures du matin précise. Il se rend dans la chambre de sa plus jeune épouse. Ses autres femmes, jalouses, décident de les rejoindre. Elles font irruption dans la chambre, menaçantes, munies de couteaux et bâtons, elles entourent leur conjoint. Le jeune homme tente de s’échapper du guet-apens. Mais ses épouses le maitrisent. Elles le contraignent à avoir des relations sexuelles avec chacune d’entre elles. Il débute son périple avec la plus jeune. Mais lorsque c’est au tour de la cinquième, Uroko Onoja ne peut plus continuer. Il fait un arrêt cardiaque. Ces épouses tentent de le ranimer mais en vain. Prises de panique, elles prennent la fuite vers la forêt.

La police a pour le moment réussi à interpeller deux des six femmes. Uroko Onoja est considéré par les jeunes de sa communauté comme un homme philanthrope qui a œuvré pour améliorer les conditions de vie de ceux qui l’entouraient.

Liure aussi :

 Cameroun : réquisitoire de l’Eglise contre l’homosexualité le jour de l’Assomption

 Sénégal : ces filles qui se prostituent pendant les vacances d’été

 Sénégal : les associations contre les sites pornographiques