Nigeria : explosion de trois kamikazes sur un marché, 19 morts

Dix-neuf personnes sont mortes dans l’explosion de trois kamikazes sur un marché à Konduga, dans le nord-est du Nigeria. Le groupe djihadiste Boko Haram est pointé du doigt.

Nouveau drame au Nigeria où dix-neuf personnes sont mortes, vendredi soir, dans l’explosion de trois kamikazes sur un marché à Konduga, dans le nord-est de ce pays d’Afrique de l’Ouest. L’attaque a été attribuée au groupe terroriste Boko Haram. L’attaque a eu lieu au niveau du Tashan Kifi, un marché informel qui sert de restaurant, de marché et de lieu de détente pour les habitants. Parmi les blessés, 22 seraient dans une situation critique.

C’est sur un marché aux poissons à Konduga, près de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria que trois kamikazes se sont fait exploser, vendredi 16 février 2018, causant la mort de 19 personnes. Selon la déclaration faite ce samedi 17 février 2018 par Damian Chukwu, chef de la police de l’Etat de Borno, dont Maiduguri est la capitale, c’est vers 19 heures GMT que l’attaque a eu lieu. L’attentat, qui a coûté la vie à 18 civils et un soldat, n’a pas été revendiqué. Mais tout porte à croire qu’il est signé par le groupe djihadiste Boko Haram.

Actif dans cette région, Boko Haram, qui s’est radicalisé depuis 2009 sous la houlette du féroce Abubakar Shekau, a fait plus de 20 000 morts et poussé plus de 2 millions de personnes au déplacement.