Nigeria : explosion dans une gare routière, cinq morts

Cinq personnes ont péri dans l’explosion d’une gare routière de l’Etat de Bauchi, dans le nord du Nigeria.

Nouveau drame dans le nord du Nigeria. Au moins cinq personnes ont péri dans l’explosion, mercredi, dans une gare routière de l’Etat de Bauchi.
« Il y a eu une énorme explosion, mercredi 22 octobre à 21h45. Nous nous sommes rendus compte que cela venait de la gare routière. L’endroit est complètement dévasté », selon ce témoin. La gare routière d’Azare, ville située à environ 200 km de la capitale de Bauchi, est un point de passage très fréquenté par les Nigerians venant du nord-est du pays, en guerre et placé en état d’urgence.

Selon cet autre témoin, les forces de sécurité avaient encerclé le site. « Nous avons constaté que le lieu avait été bouclé par des militaires et la police », a indiqué Mauzou Ibrahim. De là où j’étais, je pouvais voir des corps être transportés dans une camionnette », a-t-il indiqué.
D’autres témoins affirment avoir vu des victimes, mais le nombre de celles-ci est incertain, les secours n’étant pas disponibles dans l’immédiat pour commenter l’incident. Pour le moment, la cause de l’explosion est toujours inconnue. Mais l’État de Bauchi est l’une des régions les plus touchées par les attaques du groupe terroriste nigerian Boko Haram.

Une explosion qui survient alors même que l’armée et la présidence nigérianes ont annoncé, vendredi, avoir conclu un accord avec le groupe armé, prévoyant notamment la libération des 219 lycéennes toujours portées disparues depuis leur enlèvement, le 14 avril, dans leur lycée de Chibok, dans le nord-est du Nigeria. Mais cette annonce a été remise en cause car durant le week-end, plusieurs attaques auraient eu lieu dans le nord-est du pays. Depuis 2009, Boko Haram a fait plusieurs milliers de morts.