Nigeria : donné pour mort, le chef de Boko Haram traite Idriss Deby et Buhari de « menteurs »

Ce dimanche 16 août 2015, Abubakar Shekau, chef de Boko Haram, a démenti toute rumeur sur sa mort et sur son remplacement au sein de l’organisation armée.

Abubakar Shekau a fait mentir Idriss Déby Itno. Il y a une semaine, le Président du Tchad avait annoncé dans une déclaration comptant pour le 55ème anniversaire de l’indépendance de son pays que le chef du groupe terroriste Boko Haram, Abubakar Shekau, avait été remplacé par un certain Mahamat Daoud.

Dans un enregistrement audio ce dimanche, Abubakar Shekau a catégoriquement démenti les propos du Président tchadien. Dans l’enregistrement de huit minutes en langue haoussa, l’homme fort de Boko Haram précise : « Tous les médias infidèles font courir la rumeur selon laquelle je suis mort ou malade et invalide et que j’ai perdu le contrôle des affaires en religion. Vous devrez comprendre que cela est faux. C’est en effet un mensonge. Si c’était vrai, ma voix ne serait pas entendue. Là, vous m’entendez parler ».

Le leader de Boko Haram poursuit : « Gloire à Allah qui m’a aidé. Je n’ai pas disparu. Je suis toujours en vie et je ne suis pas mort. Et je ne mourrai pas tant qu’Allah n’aura pas décidé de mettre fin à ma vie ». Dans ses déclarations, Abubakar Shekau va plus loin et traite l’actuel Président du Nigeria de « menteur ». « Cette personne ostentatoire, un menteur, je parle de Buhari, qui a envoyé des armes pour nous écraser en trois mois. Toi, Buhari, pourquoi tu n’as pas dit trois ans ? Nous vous combattrons par la Grace de Dieu jusqu’à ce que nous établissions la loi d’Allah.»

Abubakar Shekau est resté un mystère depuis un certain temps. Sa dernière apparition sur une vidéo date de février dernier lorsqu’un individu qui se passait pour lui menaçait de saboter l’élection présidentielle du Nigeria. Depuis, le groupe a publié au moins cinq vidéos dans lesquelles l’on ne voyait aucune trace de lui. De quoi raviver les rumeurs sur sa mort éventuelle.

En réapparaissant ce dimanche, Abubakar Shekau défie ouvertement les autorités nigérianes en guerre contre son mouvement depuis plusieurs années. Pour rappel, Boko Haram est devenu ces dernières années une véritable menace pour le Nigeria et les pays voisins, notamment le Cameroun et le Niger. Depuis l’arrivée de Muhammadu Buhari à la tête du pays, la secte a multiplié ces attaques contre les civils et les forces gouvernementales. Boko Haram a tué 600 personnes depuis l’arrivée du nouveau président.