Nigeria : deux travailleurs chinois abattus

Deux travailleurs chinois ont été tués par balle mercredi à Benishek, au Nord-Est du Nigeria, rapporte l’AFP. Les deux hommes travaillaient dans le bâtiment. Les assassins seraient ensuite repartis avec la voiture de leurs victimes. En tout, quatre ressortissants chinois ont été tués depuis le mois d’octobre dans le pays.

Deux travailleurs chinois ont été tués par balle mercredi au Nord Est du Nigeria. Les deux hommes travaillaient dans le bâtiment. D’après la BBC, les assassins, des hommes armés non identifiés, seraient ensuite repartis avec la voiture de leurs victimes. En tout, ce sont quatre ressortissants chinois qui ont été tués depuis le mois d’octobre dans le pays.

De son côté, la Chine a bien sûr réagi : « Le ministère des Affaires étrangères a demandé à l’ambassade de Chine au Nigéria de traiter immédiatement cette affaire. Celle-ci a fait des démarches auprès de la partie nigériane », a fait savoir le porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, dont les propos sont rapportés par l’agence de presse chinoise Xinhua. Pékin a par ailleurs exhorté les autorités locales à prendre des mesures pour mieux assurer la sécurité des ressortissants chinois.

Troisième attaque depuis le mois d’octobre

Ces attaques contre les ressortissants chinois se sont multipliés ces derniers temps. Quatre personnes ont été tuées depuis le mois d’octobre. Le 8, un cuisinier travaillant pour une société de construction était assassiné à Maidiguri, également dans l’Etat de Borno, de même qu’un ouvrier, le 19 octobre, toujours dans la même ville.

Ces deux dernières années, des centaines de personnes sont mortes dans le Nord et le Centre du Nigeria dans des attaques attribuées à la secte islamique Boko Haram, rappelle la BBC. Les membres de la secte sont connus pour mener leurs attaques en utilisant des voitures volées. En outre, l’insécurité générale aurait également été renforcée par l’action de voleurs qui profiteraient de la situation.