Nigeria : deux aveugles dénoncent les proverbes discriminatoires

Au Nigeria, Bilkisu Ibrahim et Saifullah Mukhtar se lancent dans un combat contre la discrimination des personnes aveugles. Grâce à la distribution; dans la rue, de messages écrits à la main, ils soulignent les proverbes discriminatoires qu’ils souhaitent ne plus voir utiliser.

Partiellement aveugle depuis l’âge de 17 ans, Saifullah Mukhtar s’est allié à Bilkisu Ibrahim, elle aussi, aveugle depuis ses 12 ans. Ensemble, ils se sont lancés dans une croisade pour dénoncer les proverbes injurieux pour les personnes aveugles. L’un de ces proverbes, « tout est pareil pour un aveugle qui visite la nuit », signifie que l’aveugle ne peut jamais voir la lumière du jour de toute sa vie.

Pour Mme Ibrahim, enseignante dans une école pour personne aveugle, cette croisade a pour but de changer la mentalité des Nigérians. Elle déclare à BBC que leur combat a commencé depuis bien longtemps et a été ponctué par une pause momentanée. Cette fois, les deux amis ont repris le combat avec plus de détermination.

Mme Ibrahim a également déclaré que les proverbes discriminatoires nigérians privaient les aveugles de leur confiance en eux. C’est, selon elle, une raison suffisante d’arrêter, surtout pour la jeune génération de personnes aveugles.

Activistes dans l’âme, Bilkisu et Saifullah ont précisé qu’ils souhaitaient continuer leurs exhortations dans les médias locaux afin de toucher le maximum de personnes et changer les mentalités. Ce serait pour eux un moyen de porter leur message plus loin, sur toute l’étendue du territoire du Nigeria et au-delà des frontières du pays.