Nigeria : Boko Haram revendique les attentats d’Abuja et de Lagos

Le chef du groupe armé nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué deux attentats perpétrés le même jour en juin dernier à Abuja et Lagos.

Abubakar Shekau, le chef du groupe armé Boko Haram, qui est apparu dans une nouvelle vidéo visionnée dimanche, a revendiqué deux attentats perpétrés le même jour en juin dernier à Abuja, la capitale, et Lagos, la deuxième ville du pays. « C’est nous qui avons fait exploser la bombe à Abuja l’immonde », a déclaré le chef du groupe armé, qui apparaît en plein air entouré d’une quinzaine d’hommes en armes, masqués, debout devant deux véhicules blindés et deux pick-up.

Cet attentat contre un centre commercial de la capitale fédérale nigériane avait fait 22 morts le 25 juin dernier. Il s’agissait du troisième attentat en trois mois à frapper la capitale nigériane. Le même jour, une explosion s’était produite à Lagos dans la zone portuaire, près des réserves de carburant. Les autorités l’avaient qualifiée d’accidentelle mais il s’agissait en réalité d’un attentat. « Une bombe a explosé à Lagos. C’est moi qui ai donné l’ordre (à un homme) d’y aller et de la faire exploser », a déclaré Abubakr Shekau. « Vous avez dit que c’était un incendie accidentel. Vous pouvez vous cacher devant le peuple mais pas devant Allah », a-t-il ajouté.

Dans cette séquence de 16 minutes, le chef du groupe armé proclame aussi son soutien à d’autres mouvements islamistes : l’Etat islamique (EI) qui contrôle une partie de la Syrie et de l’Irak, Al-Qaïda et les talibans afghans. Créé en 2002, Boko Haram a fait plusieurs milliers de morts depuis 2009.