Nigeria : Boko Haram multiplie les attaques contre les pêcheurs, 9 morts

Le groupe terroriste nigérian Boko Haram a tué neuf pêcheurs, dans le nord-est du Nigeria.

Les pêcheurs seraient-ils les nouvelles cibles de Boko Haram ? Le groupe armé a abattu neuf pêcheurs, mercredi, dans un village situé près des rives du Lac Tchad, dans le nord-est du Nigeria, lors d’une embuscade tendue par l’insurrection armée, ont rapporté le même jour un responsable syndical de pêcheurs et un survivant.

Les victimes se rendaient dans la ville de Baga lorsque leur minibus a été intercepté par des combattants de Boko Haram qui les ont fait sortir et les ont abattus, a expliqué Abubakar Gamandi, responsable du syndicat de pêcheurs de l’Etat de Borno. En tout, 17 pêcheurs étaient à bord de deux minibus qui faisaient route vers Baga lorsque l’attaque s’est produite, a précisé Grema Ari, un survivant de l’attaque qui se trouvait dans le véhicule à l’arrière du convoi. Selon lui, les insurgés « se sont précipités sur la route quand ils nous ont entendu arriver. Notre chauffeur a réussi à faire demi-tour et à repartir vers Monguno ».

Mais le véhicule en tête du convoi a été contraint de s’arrêter et les insurgés de Boko Haram ont fait descendre les passagers et les ont abattus, ont expliqué des témoins. Selon eux, « plus tard, des soldats ont ramené les corps de nos neuf collègues à Monguno, qui présentaient des impacts de balles ». Pas plus tard que le 26 juillet, Boko Haram a égorgé 10 pêcheurs, près du Lac Tchad, lors d’une attaque dans trois villages de Baga. Les combattants du groupe armé évitent d’utiliser des armes à feu pour ne pas attirer l’attention des soldats de Baga, d’où leur utilisation de couteaux.

La lutte acharnée contre Boko Haram s’intensifie dans la sous-région. Désormais, les troupes du Cameroun, du Bénin, du Niger et du Tchad ont été déployées pour épauler l’armée nigériane qui n’avait jusque-là jamais réussi à faire face au groupe armé. Lors de son investiture, le 29 janvier dernier, le Président Mohamadu Buhari avait promis de faire de la lutte contre Boko Haram sa priorité. En attendant, le groupe armé a toujours une grande capacité de nuisance.