Nigeria : Boko Haram frappe encore, 38 morts

Au moins 38 personnes ont été massacrées dans une attaque du groupe terroriste Boko Haram, dans un village du nord du Nigeria.

Boko Haram commet un nouveau massacre. Au moins 38 personnes ont péri lors d’une attaque de membres présumés du groupe terroriste Boko Haram dans un village, à Dille, dans le district d’Askira Uba, à 200 km de la capitale régionale de Maiduguri, dans le nord du Nigeria. L’attaque a été suivie d’un bombardement contre des villageois en fuite pris par l’armée pour des insurgés, ont indiqué lundi des habitants sur place.

Créé en 2002, Boko Haram a fait plusieurs milliers de morts depuis 2009. Le groupe terroriste nigérian est connu pour ses sanglantes attaques, souvent commis dans le nord du Nigeria d’où il est originaire. Au départ, le mouvement s’attaquait simplement aux institutions nigérianes, postes de police, commissariats, mais il s’est peu à peu radicalisé, commettant des actes de plus en plus meurtrier contre les populations.

Les populations payent en effet l’incapacité des autorités à mettre un terme aux actions de la nébuleuse, qui ne compte pas s’arrêter en route. L’armée avait lancé une offensive à son encontre en mai 2013. Sans succès. Boko Haram n’hésite désormais pas à s’en prendre à la capitale Abuja et à la deuxième ville du pays, Lagos. Le groupe terroriste a d’ailleurs revendiqué les attentats qui ont récemment eu lieu dans ces deux mégalopoles, bondées de monde.