Nigeria : Boko Haram frappe dans un internat et fait au moins 29 morts

Les islamistes de Boko Haram ont attaqué le dortoir du collège fédéral de Buni Yade, dans la nuit de lundi à mardi au nord du pays, entrainant la mort d’au moins 29 élèves.

Le Nigeria a été une nouvelle fois la cible d’une attaque de la secte islamiste Boko Haram, dans la nuit de lundi à mardi. Des miliciens ont en effet attaqué un pensionnat dans l’Etat de Yobe, au nord du pays, causant la mort d’au moins 29 élèves, selon l’AFP.

Si pour l’heure les circonstances de l’attaque ne sont pas formellement établies, il semblerait que des hommes armés aient pénétré dans le dortoir du collège fédéral de Buni Yade, avant d’ouvrir le feu. Au terme de l’attaque, l’établissement aurait était incendié. Un commissaire de la police locale, Sanusi Rufai, fait état de nombreux élèves qui auraient ainsi péri dans les flammes. Un porte parole de l’armée, Lazarus Eli, a confirmé mardi matin qu’ « il y a eu une attaque à l’école de Buni Yade vers 2 heures du matin », précisant toutefois qu’il est trop tôt pour donner un bilan des victimes.

Ces dernières mois, le groupe islamiste a multiplié les attaques contre la population. La semaine dernière, plus de 200 Nigérians avaient déjà perdu la vie et un village avait été rasé dans le nord-est du pays. La secte, qui mène une sanglante insurrection armée depuis quatre ans et demi pour tenter d’imposer un Etat islamique dans le nord, fait vivre la population dans un climat de terreur et a causé la mort de plus 4 500 personnes depuis 2009.

Le week end dernier, le Nigeria avait fermé une partie de sa frontière avec le Cameroun pour tenter d’endiguer les déplacements des miliciens. Mais, malgré la mise en place de mesures de répression accrues, les autorités n’arrivent pas à endiguer les exactions des islamistes.

Ce lundi, le Président nigérian, Goodluck Jonathan, avait une nouvelle fois lancé un appel pour entamer un dialogue constructif avec la secte islamiste.