Nigeria : Bobrisky se glorifie de sacs remplis d’argent

La fête d’anniversaire de Bobrisky était définitivement une pétarade comme il l’avait promis. Le barbie masculine a récemment montré l’énorme quantité d’argent qu’il a reçue lors de l’événement. Il a ensuite exhorté ses fans et ses abonnés à se déplacer avec des gens plus riches qu’eux.

La travestie la plus populaire du Nigeria, Bobrisky, voulait faire passer un message à ses détracteurs, au sujet de sa fête d’anniversaire et il semble l’avoir réussi. Le mondain controversé s’est récemment rendu sur sa page Instagram officielle, pour montrer l’énorme montant d’argent qu’il avait obtenu lors de sa fête d’anniversaire.

Dans la vidéo qu’il a partagée en ligne, un sac en polyéthylène y a été repéré. Il a retiré le sac et versé l’argent sur le sol, avec plein de billets de naira. Dans la légende qui a suivi le message, Bobrisky a déclaré qu’il avait trois sacs pleins d’argent. Il a conseillé à ses partisans de se déplacer avec des personnes plus riches qu’elles ne le sont ou des personnes ayant le même niveau de vie qu’eux. Le barbie mâle a continué en leur disant de rester à l’écart des perdants et d’ignorer les haineux. Il les a exhortés à continuer à gagner de l’argent.

À quelques jours de son anniversaire, Bobrisky avait entamé un compte à rebours, en partageant des photos inspirées de la mariée sur sa page Instagram. Sur les photos, Bobrisky a enfilé une robe en dentelle noire incrustée avec des manches bouffantes en tulle. Il a accessoirisé le look avec des perles de corail à la fois sur ses cheveux, ses poignets et autour de son cou. Pour compléter le look de mariée traditionnel, il portait une prêle.

Dans un post Instagram qu’il a partagé le jeudi 30 juillet, Bobrisky a déclaré que « l’attente est terminée ». Il a déclaré que bien qu’il n’ait jamais été du genre à évoquer sa relation sur les réseaux sociaux, cette partie de lui a changé. En joignant des photos d’Ike qui posait avec des voitures de sport d’apparence chère, le travesti a déclaré qu’il devait demander sa permission avant de publier sur lui.