Nigeria : 7 morts et 31 blessés dans l’explosion d’une fillette kamikaze

Au moins sept personnes sont mortes et 31 autres blessées, ce samedi 16 mai 2015, à Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, lorsqu’une jeune kamikaze s’est fait exploser.

Samedi meurtrier au Nigeria où au moins sept personnes sont mortes et 31 autres blessées, à Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, lorsqu’une jeune kamikaze d’une douzaine d’années s’est fait exploser.

C’est aux alentours de 9 h 40 GMT que la jeune fille a déclenché des explosifs dissimulés sous son voile, dans la gare routière où étaient regroupés des transporteurs, des passagers et autres commerçants.

La fillette s’est fait exploser dans une gare routière de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria. Cet attentat meurtrier, qui n’a pas été revendiqué et qui porte l’empreinte de Boko Haram intervient peu après l’annonce de la reprise d’une ville stratégique de cette région par le groupe terroriste dirigé par le redoutable Abubakar Shekau.

Avec les assauts répétés des formées nigérianes aidées des soldats tchadiens, camerounais et nigériens rompus à la tâche, Boko Haram est de plus en plus fragilisé, procédant à des recrutement de fillettes pour commettre des attentats, à défaut d’avoir des moyens logistiques et humains pour faire face à une action militaire. En février dernier, c’était une fillette de sept ans qui avait commis un attentat suicide qui avait fait 5 morts.

Pour certains observateurs, le fait d’avoir prêté allégeance à l’Etat islamique, à qui le groupe fait un clin d’œil synonyme d’appel au secours, est la preuve que le groupe terroriste est pleine déroute, s’il ne vit pas ses dernière heures.