Nigeria : 3 morts dans l’attaque d’une mosquée dans le nord

Trois personnes ont péri dans l’attaque d’une mosquée par des hommes armés, dans le village de l’Etat de Kano, dans le nord du Nigeria.

Au moins trois personnes ont été tuées et douze blessées dans l’attaque d’une mosquée par des hommes armés dans un village de la ville de Madobi, dans l’Etat de Kano, dans le nord du Nigeria, a annoncé ce mercredi la police. L’attaque a eu lieu mardi après la prière du soir, vers 19h30 (18H30 GMT).

Parmi les fidèles présents à la mosquée se trouvait le « chef de Madobi et père du gouverneur de l’Etat de Kano, Rabiu Musa Kwankwaso qui a pu s’échapper sans blessures. On ignore encore l’identité des assaillants et le motif de l’attaque mais une enquête a été ouverte », selon la police. D’après un des deux policiers rattachés au chef local Musa Saleh Kwankwaso, blessé à la main, les hommes armés ont tiré sur la mosquée depuis l’extérieur puis ont pris la fuite au moment où les renforts arrivaient sur les lieux.

Selon un médecin de l’hôpital universitaire de Kano Aminu Kano, où les victimes ont été transportées, quatre enfants se trouvent parmi les blessés. Ils souffrent d’après lui des blessures par balles. Ce genre d’attaque sanglant est fréquent dans le nord du Nigeria ou sévit le groupe terroriste Boko Haram qui, selon les organisations de défense des droits de l’Homme, aurait fait plus de 4000 victimes depuis 2009.