Nigeria : 281 cybercriminels arrêtés

Suite à une opération conjointe entre le Nigeria et le FBI, des réseaux de cyber-criminalité basés au Nigeria ont été appréhendés. Mardi dernier, les autorités nigérianes et américaines ont annoncé l’arrestation d’environ 300 cybercriminels.

La police américaine tient désormais entre ses mailles 281 cybercriminels nigérians. Ce coup de filet a été possible grâce au travail effectué par les autorités nigérianes et américaines. Lors des quatre derniers mois, une grande opération visant à contrer les fraudes au virement a été mise sur pied et s’est même intensifiée au fil du temps. Maints réseaux de cybercriminels ont donc été décelés et des arrestations ont eu lieu dans plusieurs pays. Les chiffres font état de 74 arrestations aux États-Unis, 18 en Turquie, 15 au Ghana, ainsi que d’autres au Kenya, en France, en Malaisie, En Grande-Bretagne, au Japon et en Italie. Cependant, c’est bien au Nigéria que le plus grand nombre de cybercriminels a été appréhendé avec pas moins de 167 arrestations.

Des sommes faramineuses récupérées

Le mode opératoire de ces individus sans foi ni loi consistait à escroquer des employés travaillant en entreprise et susceptibles d’effectuer des transferts bancaires. Se faisant passer pour un partenaire commercial voire même un supérieur hiérarchique, ils intimaient aux employés, l’ordre de transférer des sommes conséquentes sur un compte basé à l’étranger.

Logiquement, ces criminels ont été délestés de leurs butins pendant l’opération. Les sommes saisies s’élèvent à 3,7 millions de dollars d’après les autorités américaines. Les efforts consentis depuis le mois de mai par le FBI, les autorités nigérianes, et celles d’autres pays partenaires, ont donc été couronnés de succès.

Retrouver une liste des principales arnaques africaines sur le web dans notre dossier sur l’arnaque par mail