Nigeria : 22 personnes tuées par des assaillants armés

Au moins 22 personnes ont été tuées dimanche lorsque des assaillants armés ont fait une descente dans certains villages du Nigeria, selon les médias locaux. De nombreux autres ont été blessés lors de l’attaque dans la région de Zangon Kataf, dans l’État de Kaduna.

Le porte-parole de la police de l’Etat de Kaduna, Muhammad Jalige, a confirmé l’incident et a déclaré que de nombreuses personnes avaient également été enlevées lors de l’attaque. Les forces de sécurité ont été renvoyées dans la région, tandis qu’un couvre-feu de 24 heures a été imposé en raison de l’attaque, a indiqué Jalige.

Récemment, le Nigeria a interdit l’utilisation de motos dans certains Etats en raison d’attaques perpétrées contre la population. Le nord-ouest du pays connaît des affrontements occasionnels entre les éleveurs peulhs, l’un des plus grands groupes ethniques largement dispersés à travers l’Afrique de l’Ouest et les tribus sédentaires voisines.

Les Peulhs, qui ont migré vers le sud du pays pour faire paître leurs animaux, affirment que les agriculteurs tentent de voler leurs animaux et d’attaquer leur peuple. En revanche, les groupes armés profitent parfois de ces conflits et organisent des attaques.