Nigeria : 15 morts et 41 blessés dans des explosions à Abuja

Trois violentes explosions ont secoué Abuja, la capitale nigériane, dans la nuit de vendredi à samedi 3 octobre, faisant 15 morts et 41 blessés.

Drame au Nigeria où trois violentes explosions ont secoué Abuja, la capitale, dans la nuit de vendredi à samedi 3 octobre, faisant 15 morts et 41 blessés.

Qui est à la base de cette attaque meurtrière ? C’est la question que tout le monde se pose, mais d’ores et déjà, tous les esprits sont tournés vers le groupe terroriste nigérian Boko Haram dont le patron n’est autre Abubakar Shekau. Selon les forces de sécurité nigérianes, cette attaque est strictement liée à la traque mené par l’armée régulière qui « est en train d’infliger de lourdes pertes à Boko Haram qui perdu du terrain », notamment dans le nord-est du pays.

La première explosion s’est produite près d’un arrêt de bus du quartier de Nyanya, en périphérie de la capitale. Cet arrêt de bus est plus précisément situé à côté d’un vaste marché, composé de plusieurs centaines d’étals en bois, indique RFI qui ajoute que ce lieu de rassemblement avait déjà fait l’objet de deux attaques, en avril 2014. L’explosion de nuit a eu un impact important puisque plusieurs vendeurs dorment sur place.

Le site précise que les deux autres explosions ont visé le quartier de Kuje, également en périphérie de la capitale. Elles se sont produites près d’un poste de police et surtout, près d’une prison où plus de 80 repentis ex-Boko Haram ont été transférés cette semaine.

Boko Haram ne compte pas abdiquer. Ce jeudi, le groupe terroriste a frappé au Niger et au Nigeria, causant la mort, respectivement, de deux soldats nigériens et de quatre Nigérians.