Niger : triple attentat à Diffa, au moins 9 morts et 37 blessés

Diffa, capitale régionale du sud-est du Niger, frontalière avec le Nigeria, a été frappée par une série d’attentats-suicides faisant au moins neuf morts et 37 blessés.

Drame à Diffa, capitale régionale du sud-est du Niger, frontalière avec le Nigeria, a été frappée par une série d’attentats-suicides faisant au moins neuf morts et 37 blessés.

Lundi 4 juin 2018, deux femmes et un homme ont déclenché leurs explosifs aux abords d’une école coranique, dans le vieux quartier de la ville de Diffa. Parmi les victimes, plusieurs élèves. Suffisant pour que les autorités décident de faire vaquer les cours, ce mardi matin. même le marché était fermé.

Cette attaque, qui porte l’empreinte e la secte islamiste Boko Haram, est la première du genre dans la localité. En effet, jusque-là, les terroristes avaient plutôt à s’en prendre à des postes militaires. Certains observateurs expliquent ce changement de mode opératoire par le signe d’un affaiblissement militaire de Boko Haram qui n’aurait plus les moyens de faire face aux forces combinées du Niger ou du Nigeria.

Depuis 2009, alors qu’il se radicalisait sous la houlette du féroce Abubakar Shekau, Boko Haram a causé la morts de plusieurs milliers d’individus et contraint au déplacement plus de 2 millions personnes.