Niger : manifestations contre le nouveau code électoral

 

Ce samedi 28 septembre, des milliers de personnes sont sorties massivement dans les rues de Niamey pour manifester suite à un appel de l’opposition contre le nouveau code électoral adopté par le gouvernement en place.

Le nouveau code électoral adopté au Niger continue de faire des mécontents, surtout dans les rangs de l’opposition. Les vives contestations ont amené les partisans de Hama Amadou, opposant en exil, dans les rues de Niamey, capitale du pays. Ce samedi 28 septembre, environ 2000 personnes ont manifesté pour dénoncer les irrégularités du nouveau code électoral.

La publication récente du calendrier des prochaines joutes électorales qui envisage les élections municipales en novembre et celles du premier tour de la Présidentielle fusionné aux Législatives, fin décembre, n’est pas du goût des membres de l’opposition.

Les manifestations risquent de durer plusieurs jours car les membres de l’opposition ne comptent pas rebrousser chemin si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

Selon Soumana Sanda, un des responsables du Mouvement démocratique Nigérien, les manifestations devraient se poursuivre jusqu’à ce que le gouvernement en place cède aux exigences. Les manifestants exigent un système ou code électoral crédible pouvant permettre à tous les Nigériens de postuler pour les prochaines élections.