Niger : les Touaregs déboutés de leur plainte pour racisme contre Areva

Le tribunal correctionnel de Paris a déclaré mardi irrecevable la plainte déposée pour racisme contre le groupe français Areva, leader mondial du nucléaire civil, explique Libération. L’association touareg Alhak-en-Akal et l’ONG allemande Menschenrechte 3 000 avaient assigné l’entreprise et son directeur de la protection du patrimoine et des personnes, Thierry d’Arbonneau, après des propos tenus en 2008 par ce dernier lors d’un colloque du Medef, syndicat patronal français. Le responsable avait appelé le gouvernement nigérien à « mater » la rébellion touareg, qualifiant ces derniers « d’hommes en bleu qui font rêver les hommes et chavirer le cœur des femmes, mais ne sont qu’une illusion ». L’association touareg entend désormais attaquer l’Etat français, actionnaire majoritaire d’Areva, devant le Comité pour l’élimination des discriminations raciales, rattaché à l’ONU.