Niger : les deux journalistes français devraient être libérés sous caution

Le juge d’instruction de Niamey a ordonné, vendredi, la remise en liberté sous caution des reporters français Pierre Creisson et Thomas Dandois, rapporte Le Monde. D’après l’organisation de la défense de la liberté de presse Reporters sans frontières (RSF), la caution a été fixée à 10 millions de FCFA (15 527 euros) chacun. Les deux journalistes accusés « d’atteinte à la sûreté de l’Etat », sont incarcérés près de Niamey, la capitale nigérienne, depuis le 21 décembre dernier.