Niger : le G5 Sahel sollicite l’aide de la communauté internationale

Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso

L’attaque d’Inates en a laissé plus d’un sans voix, au Niger, à cause de sa violence. Il s’agit également de la plus sanglante qu’a connue le pays depuis 2015.Suffisant pour que le G5 Sahel sollicite l’aide de la communauté internationale.

La situation au Sahel est plus tendue que jamais, ce qui ne fait que renforcer le conflit. Depuis 2015, plusieurs pertes en vies humaines ont été enregistrées, avec notamment 140 soldats morts pour le Mali et plus de 40 autres militaires tombés dans les champs de combat du côté du Burkina Faso.

La communauté internationale sollicitée

Lors d’un sommet extraordinaire tenu ce dimanche 15 décembre 2019, à Niamey, au Niger, Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso, a fait comprendre, dans son allocution, l’importance des alliés dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel. Leur aide, dit-il, est nécessaire pour lutter contre les groupes djihadistes qui sèment la terreur dans le Sahel. Par cette occasion, il a aussi rappelé que la France n’est pas le seul partenaire du G5 Sahel.

D’autres pays occidentaux, dont le Canada, entretiennent de bonnes relations avec les Etats membres du G5 Sahel. Mais le groupement ne compte pas s’arrêter là, car dans la lutte contre le terrorisme, aucune aide ne sera de trop. Au cours du sommet de Sotchi qui s’était déroulé fin octobre, le Président burkinabè avait sollicité une coopération stratégique avec Moscou pour le compte du G5 Sahel.