Niger : deuil national de trois jours et renforcement de la sécurité dans la zone victime d’attaques

Des soldats de l'armée nigérienne

Le Niger est toujours sous le coup des attaques terroristes du samedi dernier qui ont fait au moins cent victimes civiles. De quoi susciter une vive réaction des autorités qui ont annoncé un deuil national et un renforcement du dispositif sécuritaire dans la zone sinistrée.

C’est sur les ondes de France 24 que le ministre nigérien de l’Intérieur, Alkache Alhada, a annoncé, ce lundi 4 janvier 2021, les mesures que le gouvernement de son pays entend déployer, 48 heures après les attaques terroristes qui ont coûté la vie à une centaine de villageois de Tchombangou et Zaroumdareye, samedi dernier.
« Il a été décidé un deuil national de trois jours mais aussi de renforcer la sécurité dans la zone et d’apporter un appui aux populations », a déclaré le ministre nigérien de l’Intérieur qui ajoute : « Il y a déjà des forces de défense et de sécurité sur place, nous allons renforcer davantage les effectifs ».

Pour Alkache Alhada, le renforcement de la sécurité dans la zone passe également par l’organisation d’un forum « pour prévenir les risques de conflits communautaires ».
De l’analyse du ministre de l’Intérieur, il ressort que la mission des autorités, c’est de « continuer à avoir l’adhésion de la population et faire en sorte que l’État soit présent, de façon permanente, dans ces zones » sur lesquelles les terroristes s’acharnent. Le but de ces derniers étant de « contrôler les populations », et faire en sorte qu’elles quittent la zone afin qu’ils puissent se déployer.

Ayant ainsi compris le mode d’opération des groupes terroristes, les autorités affichent leur ferme volonté de les empêcher de déployer leur stratégie. « Nous ne laisserons pas faire cela », dit fermement le premier responsable chargé de la Sécurité au Niger.
Ce dimanche, le Président nigérien, Mahamadou Issoufou, a officiellement réagi sur son compte Twitter : « Je voudrais, au nom du peuple nigérien et en mon nom propre, adresser nos condoléances les plus émues aux populations de Tchombangou et Zaroumdareye, suite à l’attaque lâche et barbare de leur village. Que l’âme des disparus repose en paix et prompt rétablissement aux blessés ».