Niger-Boko Haram : plusieurs dizaines de militaires tués sur une île du lac Tchad

Plusieurs dizaines de militaires ont été tués sur l’île de Karamga, sur le lac Tchad, après une attaque de Boko Haram.

L’organisation islamiste Boko Haram a attaqué, samedi, des militaires nigériens positionnés sur l’île de Karamga, sur le lac Tchad. Largement supérieur en nombre, les rebelles ont, dans un premier temps, mis en déroute l’armée du Niger qui a ensuite procédé à une contre-offensive, aidée par des hélicoptères.

Près de 48 militaires seraient morts et 36 portés disparus, selon une source citée par Radio France internationale (RFI), ce lundi. Si le bilan se confirmait, il s’agirait des plus importantes pertes en vies humaines subies par l’armée nigérienne.

Des opérations « en cours »

Le ministre de la Défense, qui n’a pas donné d’informations chiffrées sur le nombre de morts, a indiqué que des opérations étaient « en cours ». Les assaillants armés ont attaqué à moto les soldats nigériens présents sur l’île de Karamga. Ils étaient largement supérieur en nombre et on entraîné le repli des soldats sur place dans un premier temps.

L’intervention des hélicoptères de combat a permis au Niger de récupérer le contrôle de la zone. Le Président Mahamadou Issoufou a convoqué une réunion du Conseil national de sécurité qui regroupe les différents responsables de l’armée et les chefs d’institutions.