Niger : baisse importante des cas confirmés de coronavirus

Le Président du Niger, Mahamadou Issoufou

Après avoir minutieusement analysé en conseil des ministres, les mesures mises en place dans sa stratégie de riposte contre le coronavirus,  le gouvernement a annoncé à travers un communiqué radiotélévisé, une baisse significative des cas confirmés. La situation observée durant les 12 derniers jours incite à l’optimisme.

La pandémie du coronavirus s’était rapidement étendue au Niger en passant d’un cas confirmé à 40 cas, dans la période du 19 mars au 1er avril. Ce nombre a été ensuite porté à 68 cas confirmés à la date du 11 avril. Mais depuis quelques jours, le nombre de personnes contaminées par le coronavirus au Niger est en baisse. Ainsi, seuls deux nouveaux cas ont été enregistrés le 21 avril dernier. Si le gouvernement se réjouit bien évidemment de l’évolution de la situation, les autorités rappellent malgré tout que le respect des mesures prises doit être de mise pour éliminer complètement le mal.

De nouvelles mesures mises en place

D’autres dispositions complémentaires décidées en conseil des ministres viennent renforcer les mesures qui existaient déjà. Ce sont principalement l’accroissement des mesures de contrôle quant à l’isolement de la capitale. Les horaires du couvre-feu sont également assouplis à Niamey et s’étendent désormais de 21H00 (20H00 GMT) à 5H00 (4H00 GMT). En plus de cela, la capacité d’hospitalisation connait un renforcement. Par ailleurs, les procédures de désinfection des lieux contacts sont en cours et vont continuer.

Quant au volet de la capacité de dépistage et de prise en charge, les tests doivent être disponibles prochainement, de même que des moyens pour se protéger. Les médicaments du protocole de prise en charge seront également accessibles.

Alors que le pays a connu quelques émeutes en fin de semaine dernière après l’instauration du couvre-feu, force est de constater que la stratégie du gouvernement s’avère payante, ce qui pourrait inciter la population à faire preuve de discipline le temps que la circulation du Covid-19 soit totalement interrompue.