Niger : attaque djihadiste meurtrière contre un camp de l’armée à Chinagoder

L’attaque du camp militaire de Chinagoder a laissé un bilan de 25 personnes et 63 djihadistes tués ce 9 janvier. C’est ce que révèle le communiqué du ministère en charge de la Défense au Niger.

L’attaque a visé le poste militaire basé à Chinagoder, situé à une dizaine de kilomètres de la frontière malienne. Vers 13 heures locales, deux groupes djihadistes ont lancé une offensive pour prendre en sandwich les soldats en faction, mais ces derniers ont vaillamment résisté aux assaillants. Les assaillants avaient utilisé la même stratégie à Inates, en pilonnant et en détruisant le réseau GSM situé dans le village de Dareydey. La force Barkhane s’est rapidement déployée pour venir à bout de la menace.

Les forces françaises et américaines en renfort

L’appui aérien demandé par les soldats attaqués a été promptement entendu. L’intervention de la chasse française s’est faite en un quart d’heure. Les Mirage 2000D de Barkhane et les drones américains sont rapidement intervenus. Les véhicules terroristes ont pris la fuite en direction de la frontière malienne, avant d’être détruits par les forces alliées. Un autre groupe de djihadistes a essayé de s’enfuir sur des motos et a subi le même sort. Cette riposte a été possible grâce à la résistance des soldats attaqués à Chinagoder, qui n’ont pas voulu subir le même sort que leurs 71 frères d’armes ayant péri à Inates.

Ils ont donc contré les attaques terroristes suffisamment longtemps pour donner l’alerte. Le bilan aurait sans doute été plus lourd sans leur résistance.