Niger : 89 soldats ont trouvé la mort à Chinagoder, selon le gouvernement

Des soldats de l'armée nigérienne

Au Niger, 89 soldats ont péri dans l’attaque de Chinagoder. C’est ce qui ressort de la communication faite par le Conseil National de sécurité à propos de cette tragédie.

Un hommage a été rendu par le Conseil National de sécurité aux 89 valeureux soldats qui ont péri les armes à la main à Chinagoder. Pour les responsables de cette organisation, aucun effort ne sera ménagé pour lutter contre le terrorisme. Sur toute l’étendue du territoire nigérien, trois jours de deuil seront observés dès ce lundi 13 janvier. Le sacrifice de ces soldats n’a pas été vain car 77 jihadistes ont également été mis hors d’état de nuire, au cours des affrontements de Chinagoder.

Des tensions toujours présentes

A cause du deuil national décrété, Mahamadou Issoufou ne se rendra au sommet de Pau en France qu’en aller-retour pour marquer l’évènement de sa présence. Des sources officielles ont confirmé l’information. Quelques voix se font également entendre dans l’opposition quant à la manière dont cette situation est gérée au Niger. L’opposant Ibrahim Yacouba, chef du front patriotique dans quelques-unes de ses déclarations, n’a pas manqué de fustiger l’attitude du gouvernement. Pour lui, l’attaque de Chinagoder et la perte des 89 soldats n’est que la preuve de l’échec sécuritaire du Président.

D’après ses propos, cette attaque a simplement été banalisée et les disparus n’ont pas été enterrés dans des conditions qui rendent hommage à leur sacrifice. Il n’est pas le seul dont la voix porte dans ce sens et il faut espérer que d’autres tensions ne s’élèvent pas en plus de la lutte contre le terrorisme à laquelle le pays fait face de toutes ses forces.