Niger : 20 morts et 5 blessés après une attaque terroriste dans l’ouest

Illustration

Des hommes armés ont mené une attaque terroriste samedi dernier à Anzourou, commune de la région de Tillabéri. Le bilan fait état d’une vingtaine de morts et cinq autres personnes blessées. L’information a été communiquée dans la soirée de dimanche par la télévision nationale nigérienne.

Très tôt ce dimanche, Ibrahim Tijani Katchala, le gouverneur de la région, s’est déplacé avec une importante délégation sur les lieux. Il a tenu à exprimer les condoléances et la compassion des plus hautes autorités du pays aux populations. Cette occasion a également permis de réitérer la volonté du gouvernement de déployer les moyens nécessaires pour renforcer la sécurité dans cette localité, comme un peu partout sur le territoire national. L’objectif est d’assurer la tranquillité sociale et la paix.

Le Niger englué dans une spirale de violence

L’attaque terroriste de samedi a été perpétrée par des assaillants qui se déplaçaient à motos. Ils ont pris pour cible Gadabo, Zibane-Koira et Zibane-koira Béro, des villages de la commune. Au cours de l’attaque, une boutique a été pillée et des troupeaux de bétail emportés. Depuis plus de six ans, la région occidentale du Niger est le théâtre de nombreuses attaques terroristes violentes et meurtrières. Elles sont revendiquées par les groupes terroristes affiliés à Al-Qaida et plusieurs autres mouvements baés au nord du Mali.

Depuis deux ans, la sécurité des personnes et des biens est fortement compromise dans la partie sud-ouest du Niger. Les autorités promettent de tout mettre en œuvre pour sécuriser la zone afin que les populations puissent être rassurées, mais manifestement, il est difficile de tenir cette promesse.

A la date du 20 février 2020, l’armée malienne, de concert avec la force française Barkhane, avait pourtant mis hors d’état de nuire 120 terroristes au nord de Tillabéri. Mais visiblement, il faudra déployer encore plus d’efforts pour arriver à une paix durable dans la région.