« Nicolas Sarkozy, pourquoi ton père a fui la Hongrie ? »

Nicolas Sarkozy en militaire rejette le

La star burkinabè Zêdess fait circuler sur son site Internet un clip militant décapant. Le raggaeman y dénonce la politique d’immigration du ministre français de l’Intérieur Nicolas Sarkozy et, comme pour le confronter à ses contradictions, lui pose cette brûlante question : « Nicolas Sarkozy, pourquoi ton père a fui la Hongrie ? »

Le Burkina Faso s’invite dans la campagne présidentielle française. Le chanteur burkinabè Zêdess fait circuler sur son site Internet une chanson qui interpelle le ministre français de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, sur sa façon de gérer l’immigration clandestine. Le clip d’Un Hongrois chez les Gaulois commence avec des phrases célèbres du candidat à la présidentielle d’avril 2007 : « Vous en avez marre de cette bande de racaille ? On va vous en débarrasser » et « C’est que la France ne peut pas être le seul pays au monde qui ne puisse décider de qui est accepté sur le territoire et qui n’est pas le bienvenu ».

Nicolas Sarkozy « veut du noir diplômé, intelligent »

Vient ensuite l’intervention de l’excellent humoriste Zongo. Il appelle de son téléphone portable improbable « Sarko », le tutoie et lui montre que c’est lui le patron et que son interlocuteur parisien doit lui prêter une oreille attentive. Le comique lui lance, incisif et déterminé : « Est-ce que tu n’as jamais mangé chez quelqu’un ? » Une façon de lui demander s’il ne lui est jamais arrivé de profiter des avantages que pouvaient lui offrir d’autres pays. C’est là que, sur une cadence entraînante, Zêdess et ses chœurs interrogent le présidentiable : « Nicolas Sarkozy, pourquoi ton père a fui la Hongrie ? »

Une question qui se veut un miroir du passé du « fils d’Hongrois, qui veut se faire couronner chez les Gaulois », poursuit la chanson. Un passé qui devrait lui permettre de comprendre les souffrances du peuple africain, mais, regrette le chanteur, il n’en est rien : « Fini l’époque du négro musclé, belles dents !!! Aujourd’hui, il veut du noir diplômé, intelligent ». L’artiste fait part de son incompréhension. Comment est-il possible que le « descendant d’un immigré subi » ait « inventé l’immigration choisie » ? Surtout, comment a-t-il le « culot » de se rendre en Afrique pour faire valoir un tel point de vue ?

Nicolas Sarkozy « nouveau négrier »

Pour Zêdess, les choses sont claires. Nicolas Sarkozy est le « nouveau négrier » qui nettoie son pays « au Kärcher ou par charter ». Dans le clip, où l’on aperçoit le rappeur sénégalais Didier Awadi, le premier flic de France a tout l’air d’un cerbère. Sur un dessin inséré parmi les images vidéo, il apparaît habillé en militaire, gourdin à la main, prêt à corriger le premier Africain qui souhaite travailler dans l’Hexagone, mais n’a pas le bon CV. Le dessinateur a d’ailleurs pris soin, sur la même épreuve, d’ajouter un Noir « comme il faut » : il porte un costume rose à rayures, fume le cigare, arbore un ventre rebondi et se balade tranquillement en France.

La star du reggae va plus loin. Elle soupçonne Nicolas Sarkozy de faire de dangereux amalgames et de cacher ses véritables sentiments envers les habitants du continent noir. « Il dit qu’il aime les Africains, mais chez eux. Ils font trop d’enfants qui foutent le feu », entonne-t-il avant de souligner que le candidat à la magistrature suprême en veut aussi aux « polygames ».

Un Hongrois chez les Gaulois, que l’on a déjà entendu à Paris et en Afrique dans l’émission Couleurs Tropicales (RFI), se termine par cette phrase passée en boucle : « Nous avons le droit de choisir notre immigration !! » Le comique Zongo, qui a fait de nombreux spectacles avec son compère Tao, revient, toujours avec son portable à l’oreille : « On est d’accord, on est pauvre. Mais, ici, on n’a pas de clochards », explique-t-il à Nicolas Sarkozy. S’il est élu président, le leader de l’Union pour un Mouvement Populaire pourra demander aux Burkinabès comment sortir de la rue les quelque 100 000 sans-abri de France.

 Visiter le site de Zêdess

 Voir le clip d’« Un Hongrois chez les Gaulois »

 Contacter Zêdess : zedess_seydou@hotmail.com